Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
ALSTOM News

Dès 2025, Nestlé Waters France utilisera le premier train de fret alimenté à l’hydrogène grâce à une solution innovante développée par Alstom et ENGIE

L’objectif est de faire circuler, au départ de l’usine des Vosges, le premier train de fret alimenté à l’hydrogène grâce à un système de wagon générateur hydrogène conçu par Alstom et alimenté en hydrogène renouvelable par ENGIE, dès 2025.

Dès 2025, Nestlé Waters France utilisera le premier train de fret alimenté à l’hydrogène grâce à une solution innovante développée par Alstom et ENGIE

En ligne avec la feuille de route de décarbonation de sa chaîne logistique, Nestlé Waters sera la première entreprise en Europe à bénéficier de la solution à base de piles à combustible à hydrogène, destinée au fret ferroviaire massifié, incluant l’approvisionnement en hydrogène renouvelable, développée par Alstom et ENGIE. Il est estimé que ce projet permettra de réduire les émissions de 10 000 tonnes équivalent CO2 par an,à terme, soit la réduction de 90 % de ses émissions annuelles actuelles. Cela correspond aux émissions annuelles de plus de 30 000 allers-retours Paris <> Nice en voiture

Véritable innovation, cette nouvelle solution hydrogène sera conçue à partir d’un système de piles à combustible de forte puissance pouvant alimenter des locomotives électriques dans des secteurs non électrifiés. Cette solution sera capable de transporter des marchandises sur de longues distances, à l’échelle nationale et européenne.

Dès 2025, ce train de fret alimenté à partir de l’électricité du réseau ferré et à partir d’hydrogène sur les secteurs non électrifiés visera à assurer progressivement le transport de l’eau minérale naturelle VITTEL® entre l’usine située dans les Vosges et ses différents centres de distribution en France (soit Vittel/Arles 600 kms et Vittel/Montreuil-Bellay 760 kms). La solution bi-mode sera composée, d’une part, d’un wagon générateur intégrant un système de piles à combustible de forte puissance alimenté en hydrogène renouvelable et, d’autre part, d’une locomotive électrique de ligne, l’ensemble étant relié par un câble d’alimentation électrique. Le wagon générateur pourra alimenter la locomotive en électricité en cas d’absence de caténaire.

« Chez Nestlé Waters, nous privilégions le fret ferroviaire dans la mesure du possible. Nous sommes sans cesse à la recherche de solutions performantes pour réduire l’impact carbone de notre chaîne logistique. » déclare Sophie Dubois, Directrice Générale Nestlé Waters en France.

« Nous sommes très fiers de ce projet car il représente un investissement très important de notre équipe ferroviaire pour trouver des solutions innovantes afin de répondre aux enjeux climatiques et environnementaux. Cette collaboration avec Alstom et ENGIE est légitime et permettra d’accélérer le développement d’une chaîne logistique décarbonée. »
, conclut Sophie Dubois.

Un système de décarbonation innovant développé par Alstom et ENGIE

Nestlé Waters sera la première entreprise à bénéficier de la solution à base de piles à combustible à hydrogène destinée au fret ferroviaire et incluant l’approvisionnement en hydrogène renouvelable, développée par Alstom et ENGIE dans le cadre d’un partenariat annoncé en avril 2022.

Cette solution vise à remplacer les locomotives fonctionnant au diesel, actuellement utilisées sur la majeure partie des lignes en France et dans la plupart des pays européens.

Le système de piles à combustible à hydrogène de forte puissance développé par Alstom permettra d’alimenter des locomotives électriques dans des secteurs non électrifiés et d’offrir une solution 100 % électrique pour le fret ferroviaire, de bout en bout, y compris pour les premiers et derniers kilomètres, rarement électrifiés.

Cette solution innovante permettra de réaliser l’intégralité des parcours de fret avec la même locomotive électrique, alimentée par la caténaire sur les lignes principales électrifiées et par le wagon générateur hydrogène dans les zones non électrifiées.

En termes de performances, la solution apportera toute la puissance d’une locomotive électrique de grande ligne sous caténaire et suffisamment de puissance avec l’hydrogène pour tirer un train de fret sur les segments de ligne non électrifiés.

ENGIE fournira de son côté l’hydrogène renouvelable pour cette solution via le déploiement d’une chaîne logistique innovante.

« Alstom a été un pionnier du train à hydrogène en développant le premier train à hydrogène en service commercial dans le monde » a déclaré Marc Granger, Chief Strategy Officer d’Alstom.

« Notre ambition est d’accélérer l’adoption de l’hydrogène dans l’industrie ferroviaire et de développer des solutions innovantes dans le cadre du verdissement des mobilités lourdes, incluant le fret. C’est pourquoi nous nous réjouissons de la première circulation d’une locomotive de fret alimentée par de l’hydrogène renouvelable en 2025. Pour aller plus loin, cette solution, plus respectueuse de l’environnement et plus silencieuse que le diesel, permettra de développer la part modale du fret ferroviaire en offrant une solution électrique de bout en bout, véritable alternative au transport routier de marchandises. »

« Après l’annonce de notre partenariat avec Alstom pour approvisionner en hydrogène cette nouvelle solution de décarbonation du fret ferroviaire européen, Nestlé Waters devient le premier donneur d’ordre de notre offre et le premier futur utilisateur de notre solution. Il s’agit d’une étape-clé du développement de ce projet. L’hydrogène joue ici un rôle essentiel dans la transition des industriels vers la réduction de leurs émissions, un mouvement auquel ENGIE participe pleinement. »
 Sébastien Arbola, Directeur général adjoint d’ENGIE en charge des activités de Production Thermique, Hydrogène & Fourniture d’Energie.

www.alstom.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)