Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

lerail.com
RATP News

Île-de-France Mobilités et la RATP expérimentent des solutions de freinage innovantes sur deux trains du RER A avec Wabtec et renforcent le dispositif de mesure de la qualité de l'air en temps réel

Île-de-France Mobilités et la RATP sont engagés depuis plus de 20 ans pour améliorer la qualité de l’air dans les espaces

Île-de-France Mobilités et la RATP expérimentent des solutions de freinage innovantes sur deux trains du RER A avec Wabtec et renforcent le dispositif de mesure de la qualité de l'air en temps réel
Pour réduire les émissions de particules à la source, la RATP franchit une étape majeure grâce aux nouveaux freins « Green Friction » de Wabtec : l’équipement de deux trains du RER A de garnitures de freinage innovantes, pouvant réduire jusqu’à 90% les émissions de particules PM1, PM2,5 et PM10 liées à la friction. Et pour toujours plus de transparence et d’information, Île-de-France Mobilités et la RATP complètent le dispositif de mesure en continu dans deux grandes gares parisiennes Châtelet-les-Halles et Nation. Résultats consultables en temps réel avant la fin de l’année depuis un site dédié.

Une réduction attendue de 90% des émissions de particules

Après 10 mois de tests concluants sur bancs d’essais, la RATP et Wabtec, constructeur d’équipements ferroviaires, équipent deux trains du RER A (MI09) de garnitures de frein innovantes « Green Friction » afin de réduire significativement les émissions de particules à la source (PM1, PM2,5 et PM10).

Pour cette expérimentation, ces deux trains circuleront durant un an, sur le RER A. À l’issue de cette période, si la réduction des émissions de particules se confirme, la RATP pourra homologuer cette solution.

Un succès de l’expérimentation de garnitures innovantes sur le RER permettra d’envisager d’autres applications possibles sur le réseau Métro.

En s’associant à Wabtec, Île-de-France Mobilités et la RATP participent au développement de nouvelles solutions pour le secteur du transport ferré afin d’améliorer la qualité de l’air dans les espaces souterrains et réduire les émissions de particules fines à la source.

Du banc d’essai à la ligne la plus fréquentée en Europe le RER A

La première phase de l’expérimentation, initiée en octobre 2020 en avant-première avec Wabtec, a été menée sur un banc d’essai équivalent à un frein de disque de matériel roulant de type MI09. Une seconde phase de rodage et d’essais de performance de freinage a été réalisée cet été, de nuit, avec un train du RER A chargé de gueuses, afin de reproduire les conditions réelles d’exploitation. Les résultats concluants ont permis à la RATP et Wabtec de passer à l’étape suivante : l’équipement de deux trains du RER A (MI09) de garnitures innovantes faiblement émettrices.

Châtelet-les-Halles et Nation (RER A), deux nouveaux sites de mesure

De plus, avant la fin de l’année 2021, Île-de-France Mobilités et la RATP ajouteront deux nouveaux sites de mesure de la qualité de l’air dont les données seront consultables en temps réel : les gares de Châtelet-les-Halles et de Nation (RER A), en complément des stations Franklin D. Roosevelt (ligne 1), Châtelet (ligne 4) et la gare d’Auber (RER A) déjà existantes. Au total, les données de qualité de l’air dans 5 lieux représentatifs des espaces souterrains seront consultables en temps réel depuis le site dédié, accessible pour tous.

La RATP réalise depuis 1997 des mesures en continu, 24h/24, 7j/7 et 365 jours par an, dans le respect d’un protocole très strict. Elles sont réalisées dans le cadre d’une accréditation COFRAC (Comité Français d’Accréditation) à l’aide d’appareils de référence régulièrement entretenus. En plus de ces 5 lieux représentatifs, la RATP effectue des mesures ponctuelles en différents points du réseau.

Un plan d’actions ambitieux pour améliorer la qualité de l’air

La qualité de l’air est une priorité pour Île-de-France Mobilités et la RATP. Un plan d’action ambitieux, orienté autour de 4 axes, est déployé en collaboration avec des partenaires externes indépendants :

- Transparence et information du public sur le suivi de la qualité de l’air
- Diminuer à la source les émissions de particules fines
- Améliorer le renouvellement de l’air grâce à un investissement massif
- Innover et expérimenter pour mieux traiter l’air

Enfin, Île-de-France Mobilités est déterminée à aller plus loin sur ce sujet de l’amélioration de la qualité de l’air au sein des enceintes ferroviaires et souhaite compléter les actions actuelles en présentant un plan global d’actions à son Conseil d’administration au premier trimestre 2022, incluant un volet sur le dispositif de mesures selon les recommandations en vigueur et l’état des connaissances scientifiques.

www.ratp.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)